Samedi 11 Février 2017

Messagede Setzer » Dim Fév 12, 2017 9:20 pm

Image


7 compositions ont été rendues à temps ! Bravo !

Les voici :

/note Composition 1 : La Divine Comédie (Enfer, Purgatoire, Eden) (TheoBajon)


/clap /clap
/note Composition 2 : Dante: Hell, Purgatory & Heaven (Webjey)


/note Composition 3 : Divine Comédie (MrKent)


/clap
/note Composition 4 : DanteAcousmatique (Hugues)


/note Composition 5 : Limbes (Shadoko)


/clap
/note Composition 6 : Divine Comédie (Setzer)


/note Composition 7 : Divine Comédie (Switch)


/idea Saurez vous deviner qui a fait laquelle ? (Podium des Détectives : 1 point par identification)
____________________________________

Chacun est invité à commenter les compos, et à désigner sa favorite. Les notes sont facultatives.
Ce canevas est dispo pour ceux qui veulent: viewtopic.php?f=53&t=419&p=2776#p2776

/merci_chinois /merci_chinois /merci_chinois
Tient les comptes
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2017 : 6ème(5ème)
Participations 2017 : 2(31)


Messages: 2464
Inscription: Mar Nov 07, 2006
Localisation: Pékin, Chine

Messagede Mity » Lun Fév 13, 2017 1:46 am

Autant le thème était béton, mais autant là, on a aussi une sacrée brochette de participants ! Waouh ! Bravo à tous ceux qui ont rendu leur copie. /clap

Pour ma part, pas eu le temps du tout. Gros projet, trop peu d'heures dans une journée.

Je vais écouter et commenter tout ça prochainement. /casque
Musicien libre à ses heures, sur Soundcloud et Twitter.
« Installez-vous, écoutez et imaginez. » | Sta.tik : disponible à l'écoute.
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2017 : 13ème(114ème)
Participations 2017 : 1(1)


Messages: 24
Inscription: Lun Aoû 24, 2015
Localisation: Wired

Messagede Setzer » Lun Fév 13, 2017 6:13 am

hehe ouep, ça fait plaisir !
/yeah /tgtlm /casque

..et une petite 7eme perdue dans mes messages s'est ajoutée à la liste /roll
Tient les comptes
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2017 : 6ème(5ème)
Participations 2017 : 2(31)


Messages: 2464
Inscription: Mar Nov 07, 2006
Localisation: Pékin, Chine

Messagede Webjey » Lun Fév 13, 2017 1:13 pm

Bonjour tout le monde,

Que de participations en effet! C'est vraiment chouette!

Je vais faire tout de suite une revue des pièces proposées, car ce qui est fait n'est plus à faire..

1- La Divine Comédie (Enfer, Purgatoire, Eden)

Composition réalisée uniquement au piano: Pourquoi pas.
Mais personnellement je me suis perdu dans les limbes de cette pièce au bout de 2 minutes d'écoute. C'est très dur d'être pertinent pendant plus de 5 minutes sur une pièce d'instrument solo.
Dommage de n'avoir pas pris plus de soin dans la réalisation de la musique. On dirait une improvisation enregistrée en temps réel, ce qui peut être intéressant. Mais là on tourne en rond et on devine les pins, les incertitudes et les hésitations... On entrevoit pourtant les 3 parties distinctes. Mais... Coupure brutale à la fin..
Comme un goût d'inachevé tout ça...
Je ne sais pas si ce n'est pas à tout hasard une oeuvre de Theobajon qui nous a habitué à des oeuvres mono-timbrales et sur le registre d'enchainements harmoniques assez baroques..

2- Dante: Hell, Purgatory & Heaven

Mais qui est le blaireau qui a fait ce truc??? Non, blague mise à part c'est la mienne...
Comme à mon habitude, j'ai proposé quelque chose d'assez "cinématique" à mon sens... J'ai eu beaucoup de mal à me positionner sur ce sujet assez compliqué il est vrai.
Je suis parti sur une découpe en 3 petits mouvements, comme induit par le sujet.
1- "Hell". de 00'00 à 01'39. Beaucoup de sons synthétiques, des graves redondants. J'ai essayé de retranscrire l'ambiance infernale, la chaleur, la lave. Une harmonisation un peu tendue pour restituer l'odeur de souffre de cet enfer. Des percussions évoquant un monde de travaux forcés (pulsation du genre "galérien") et de peines.
2- "Purgatory". de 1'39 à 3'31. Univers un peu plus ponctué avec des harmonisations inspirant le doute et une angoisse latente.. On est au purgatoire pour se "laver" de ses pêchés, d'où la fin de cette partie un peu plus "appaisée" avant de visiter cette fois le paradis.
3- "Heaven". de 3'31 à 5'20. Des sons plus aériens, Apparition du piano. Un côté tonal plus traditionnel pour cette dernière partie. Le royaume des Cieux m' inspiré une musique plus "grandiose" avec des choeurs plus sereins et une pulsation plus tranquille.
En gros: le tempo décroit lors des différentes étapes (90, 75 puis 60 à la noire). L'usage de l'orgue d'église est omniprésent pour appuyer le côté spirituel et religieux de cette histoire. 3 tonalités distinctes sont utilisées sur les différents passages, mais dans chaque cas, ma volonté est d'avoir utilisé un ostinato sur une ou plusieurs notes "pédale"..
Voilà ce que je peux dire de mon gribouillage sonore d'hier...

3- Divine Comédie

Une introduction très glauque... on est bien en enfer! Le 3 temps est une bonne idée. Les sons sont un peu secs.
L'entrée des choeurs vers 1'20 et le violon vers 2'09 viennent enrichir cette tourne harmonique récurrente. J'imagine que ces entrées d'évènements musicaux agissent comme une frontière entre les 3 parties du thème.. J'ai néanmoins du mal à percevoir un réel changement d'ambiance qui aurait été de bon aloi tant un séjour en enfer peut-être radicalement différent de celui au paradis par exemple... La musique est malgré tout sympa à écouter.
J'avoue que j'ai du ma là savoir qui l'a faite... Allez je tente: Peut-être Mister-Kent?..

4- Dante Acousmatique

Introduction infernale... Les voix et les effets sont flippants à souhait.. On a un côté BO de film d'horreur qui retranscrit bien le côté infernal. Bon après le côté "black métal" ça marche mais ce n'était pas obligé. ça fait partie des clichés musicaux faciles que je n'affectionne pas..
Et ensuite... Euh... un jeu vidéo? Une partie de Pac-Man avec un bébé? Euh mais que se passe-t-il?
Des voitures, une ville bouillonnante, un coeur qui bat, des sons urbains? un zapping genre "poste de radio"..
Et là on réalise qu'on est entrain de se laver de cette vie de tous les jours, de ses excès, de son fonctionnement qui nous consume peu à peu... Pour enfin, à coup de voix céleste et de vagues, nous emmener dans un environnement plus paradisiaque.
Bon tout ça n'est pas ma came, trop bruitiste pour moi, mais je dois admettre que c'est assez bien foutu et on comprend le cheminement en fin de compte. Serait ce Guillaume du coup?

5- Limbes

Accords synthétiques athmosphériques inquiétants.. Et puis... Euh... Rien d'autre en fait...
56" c'est méga court et il n'y a qu'une seule ambiance musicale du coup.. Dommage, j'aurais bien voulu en avoir plus.
Je ne vois pas qui l'a faite celle ci..

6- La Divine Comédie

Un côté "déconstruction" sur fond de grandes Orgues. On a bien les 3 parties distinctes. De ce côté le deal fonctionne. Musicalement c'est sympa mais ça ne respire pas vraiment. Celle là aussi j'ai du mal à en reconnaître le compositeur.

7- la divine comédie

Là au moins, ça tranche avec le reste! Une composition résolument plus électro et "barrée". ça ne me déplait pas.. Mais bon, là, pareil par contre, j'entends un morceau instru bien conçu, mais je suis incapable de trouver un lien avec le thème...
Pour l'auteur, serait-ce Switch?

Voilà... pfiou, ça fait du monde! Belle édition malgré la difficulté du thème!
La mieux construite pour moi dans celles proposées par les autres compositeurs sera "Dante Acousmatique", de par sa richesse et son originalité. /tgtlm

A bientôt!
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2017 : 2ème(6ème)
Participations 2017 : 9(22)


Messages: 142
Inscription: Jeu Juin 25, 2015
Localisation: Certines

Messagede Mister_Kent » Jeu Fév 16, 2017 4:49 pm

Wow 149 vues tout de même...manque juste les avis de chacun /wink

Voici ce que je pense des compos :


Composition 1 :

Même avis que Webjey grosso modo... Je trouve ça plaisant à écouter, j'aime bien l'aspect baroque de la chose, mais on sent un coté un peu trop "impro".
On ne ressent pas assez à mon gout le coté malsain et inquiétant des enfers, et même remarque pour la fin concernant ce qui devrait être le paradis. Cependant on distingue bien les 3 actes de la pièce.


Composition 2 :

A mon sens, c'est la compo qui fait le mieux le job /wink . 3 actes distincts, des instruments de qualité..une compo sobre mais efficace..C'est très visuel pour ma part..Je vois beaucoup d'images défiler en écoutant cette compo. Bref ça donne bien et j'aime bien la manière dont l'orgue est utilisé dans chaque partie. Well done !


Composition 3 :

C'est la mienne ;-) J'ai tenté comme tout le monde je pense, d'avoir 3 parties distinctes mais je reconnais que j'aurais peut être du marquer plus le coup entre chaque acte. J'ai voulu garder un fil pendant toute la compo, plutôt que d'avoir "3 compos" en une. En ré-écoutant, je me dis que je suis pas complétement à coté de la plaque non plus... Mais un peu plus de variation n'aurait pas fait de mal.


Composition 4 :

Joli travail sur le son ! J'ai parfois l'impression d'avoir du 5.1 dans les oreilles. C'est travaillé et on distingue bien les 3 parties de la pièce. J'ai juste plus de mal au niveau du coté "bruyant/bruitages" et un peu trop "foutoir" . J'aime bien écouter quelque chose d'agréable du début à la fin, même s'il doit y avoir un coté chaotique à un moment donné. En tout cas l'intro est terrible, c'est malsain et inquiétant.. je suis juste moins fan de la suite en 8 bits. La fin est originale de par son coté ambiance orientale, chaleur exotique...Mais je ne peux pas m’empêcher d'imaginer une salle d'attente d'un salon de massage ;-)


Composition 5 :

Œuvre inachevée... Difficile de juger une compo aussi courte ;-) Dommage car ces quelques notes possèdent déjà une ambiance particulière.


Composition 6 :


De l'orgue uniquement, pourquoi pas ! C'est pas désagréable. J'ai juste une petite impression, comme la Compo 1, d'un aspect "improvisation" par moment. Ceci dit on repère bien les 3 mouvements, donc objectivement je n'ai rien à dire concernant le choix instrumental et la manière d'interpréter. Bref, c'est sympa :-)


Composition 7:


J'ai du mal à percevoir un rapport avec le thème... Musicalement c'est bien travaillé, on entend que l'idée d'avoir 3 actes a été respectée... Mais ça ne colle pas au thème d'après moi.. Je ne parviens pas à visualiser les 3 ambiances imposées.
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2017 : 3ème(46ème)
Participations 2017 : 5(5)


Messages: 30
Inscription: Lun Fév 02, 2015

Messagede Guillaume » Dim Fév 19, 2017 10:12 pm

Bonjour,
parti en vacances, je n'ai pas pu participer à cette Noctaventure. C'est à peine si j'ai trouvé à temps dans ma boîte le message de Setzer me demandant un thème ! Heureusement, j'en gardais quelques-uns en stock pour le jour où ce serait mon tour… Très content que ce sujet (dont, personnellement, je n'aurais pu venir à bout) ait inspiré tant de monde !

Voici mes commentaires :

Composition 1 : La Divine Comédie (Enfer, Purgatoire, Eden) : un morceau de piano un peu long, avec de beaux moments. J'ai cependant du mal à y retrouver le thème demandé.

Composition 2 : Dante: Hell, Purgatory & Heaven : De beaux morceaux orchestraux, très soignés, quoique un peu répétitifs, mais pourquoi pas ? (peut-il y avoir du nouveau dans l'éternité ?) L'ambiance des trois lieux est bien là.

Composition 3 : Divine Comédie. L'ambiance glauque est bien là dès le début, et l'espérance des âmes attendant au purgatoire aussi (très belle partie, je trouve). Le Paradis manque peut-être un peu d'exultation ? Ce violon est magnifique mais peut-être un peu trop plaintif...

Composition 4 : DanteAcousmatique. Hugues ? Apparemment l'éternité est un concert. On commence par un concert de métal en enfer. Le côté atroce est assez réussi (je déteste les vociférations de ces « chanteurs » de métal). Bon, après, j'ai du mal à trouver du lien entre cette musique proche de celle des vieux jeux vidéos et le Purgatoire ? La musique planante de fin illustrerait peut-être mieux le paradis si, là aussi, ça exultait un peu plus…

Composition 5 : Limbes. Le thème indiquait nettement une tripartition qu'on ne retrouve pas ici, me semble-t-il. Et les limbes, ce n'est ni l'enfer, ni le purgatoire, ni le paradis… Manque de temps ?

Composition 6 : Divine Comédie. De l'orgue. Pourquoi pas, c'est un des instruments chers à la musique religieuse. Mais là encore, je peine à retrouver le thème. Et comme pour la compo n°1, je trouve le caractère soliste de la composition un peu lassant.

Composition 7 : Divine Comédie. Marrante, celle-là. Étonnante, même. Je ne pourrais pas dire pourquoi.

Après avoir hésité un peu entre la 2 de Webjey et la 3 de Mister Kent, je me décide à voter pour la 2. Du joli travail.

Merci et bravo à tous les participants ! /clap
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2017 : 8ème(47ème)
Participations 2017 : 4(7)


Messages: 16
Inscription: Jeu Juin 23, 2016

Messagede Webjey » Mer Fév 22, 2017 8:10 am

Merci Guillaume!
Désolé que tu n'aies pu participer cette fois-ci..
Ce constat me fait revoir ma copie pour les attributions des auteurs en mode détective..
C'est peut-être effectivement Hugues qui aurait oeuvré sur "Dante Acousmatique" du coup... (?) A voir... /rofl

A bientôt!
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2017 : 2ème(6ème)
Participations 2017 : 9(22)


Messages: 142
Inscription: Jeu Juin 25, 2015
Localisation: Certines

Messagede OrangeCatz » Mer Fév 22, 2017 9:19 pm

Rapé pour cette fois, j'avais déjà quelque chose de prévu ce weekend là.

J'ai trouvé le thème vraiment pas évident à traiter. pas de commentaires pour chaque compositions, dans l'ensemble j'ai décroché sur une majorité des musiques qui traînaient un peu où au final ça ne va pas à l'essentiel.

Je vais m'attarder en revanche sur celle qui me parle le plus, la numéro 6.
L'orgue c'est effectivement un instrument qui fait tout de suite référence a la musique religieuse, et dans ce contexte de temps limité je trouve intelligent de ne s'être focalisé que sur l'orgue.
Par contre la construction des 3 parties enfer purgatoire paradis ne me semblent pas totalement justes dans le sens où la partie Enfer aurait mérité d'être jouée en mineure et pousser beaucoup plus les dissonances et le grand jeu qui sont un peu trop timides à mon goût.
la partie Purgatoire qui dont je n'ai pas trop su trouver l'entrée et la sortie est pas mal du tout c'est vacillant,
Et pour la partie Paradis un passage en majeur, soit en grande pompe soit plus léger ou calme ( c'est selon le goût et la perception de chacun) avec l'utilisation d'une autre partie des flûtes de l'orgue. C'est vraiment un instrument formidable avec une palette de sons très différents. La c'est surement fait avec les moyens du bord mais les intentions, si elles étaient effectivement voulue, étaient bonnes, et c'est ce qui compte.

Mon vote nul qui compte pour du beurre va pour le compositeur inconnu numéro 6. Mais je mise sur Setzer.
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2017 : 34ème(119ème)
Participations 2017 : 0(1)


Messages: 100
Inscription: Mer Nov 08, 2006

Messagede Mister_Kent » Jeu Fév 23, 2017 5:55 pm

OrangeCatz a écrit:Rapé pour cette fois, j'avais déjà quelque chose de prévu ce weekend là.

J'ai trouvé le thème vraiment pas évident à traiter. pas de commentaires pour chaque compositions, dans l'ensemble j'ai décroché sur une majorité des musiques qui traînaient un peu où au final ça ne va pas à l'essentiel.



Ok mais c'est un peu dommage de ne pas avoir écouté l'entièreté de chaque compo tout de même... Le thème n'est pas évident et nous oblige à aborder 3 actes.. Donc impossible à mon sens d'en arriver à "l'essentiel" en 30 secondes... Il faut installer l'ambiance et switcher du mieux qu'on peut d'un acte à l'autre en restant cohérent. Les compos font entre 3 et 5 minutes il me semble, c'est assez long en effet par rapport à d'autres noctas, mais dans certains cas je trouve justement que c'est intéressant d'entendre quelque chose de conséquent et de qualité pour un timming de création assez court (24h, et encore, j'imagine que personne n'y passe autant de temps ).
Quoi qu'il en soit, même si mon vote est allé vers Webjey, j'approuve ton avis concernant la 6ème compo...Et je serais pas étonné en effet que ça vienne de Setzer /wink
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2017 : 3ème(46ème)
Participations 2017 : 5(5)


Messages: 30
Inscription: Lun Fév 02, 2015

Messagede OrangeCatz » Ven Fév 24, 2017 4:10 am

Je me suis mal exprimé. j'ai écouté toutes les compos en entier mais j'ai décroché mon attention sur la plupart d'entre elles. Comme je n'avais rien de pertinent à ajouter par rapport aux commentaires précédent, j'ai regroupé l'ensemble avec l'impression générale que j'en avais eu lors de l'écoute. :)
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2017 : 34ème(119ème)
Participations 2017 : 0(1)


Messages: 100
Inscription: Mer Nov 08, 2006

Messagede Setzer » Dim Fév 26, 2017 2:29 pm

Merci pour les commentaires déjà postes, malgré l'intimidante liste de participations !
Je suis encore en train de faire les miens, j'envoie tout bientôt /boite /mao
Tient les comptes
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2017 : 6ème(5ème)
Participations 2017 : 2(31)


Messages: 2464
Inscription: Mar Nov 07, 2006
Localisation: Pékin, Chine

Messagede Setzer » Dim Mar 05, 2017 5:32 pm

Allez envoyez vos vote pour pouvoir clore le podium avant la nocta de samedi ! /tgtlm
Tient les comptes
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2017 : 6ème(5ème)
Participations 2017 : 2(31)


Messages: 2464
Inscription: Mar Nov 07, 2006
Localisation: Pékin, Chine

Messagede Setzer » Lun Mar 06, 2017 7:18 pm

Voici mes commentaires tardifs... sorry eh /mao

---------------------------------------------------------------------------
/note Composition 1 : La Divine Comédie (Enfer, Purgatoire, Eden)

Impressionnant début, autour de ces 4 notes, ça pourrait être un commencement parfait, angoissant, puis a 0’10’’ ça évolue en quelque chose de plus familier de la part de Theo, avec une main droite qui manque de structure dans la ligne mélodique (quasiment aucune répétition d’une éventuelle mélodie, thème, et pas de début ou fin identifiable pour marquer la structure de cette première partie.)
1’50’’ nouvelle phase, avec ostinato répétant la note aigue, le tout donne un nouvel esprit. La basse est quand même souvent en conflit harmonique avec la main droite.
3’50’’ ça scintille en majeur, on sent la aussi la couleur différente. La aussi le même problème de structure persiste. A 5’20’’ quand même arrive un moment un peu singulier, qui semble trouver echo a 5’23’’, mais qui se perd a nouveau dans une mélodie sans début ni fin.
Bon, on voit quand même bien les 3 parties, avec 3 sentiments différents et pertinents.

---------------------------------------------------------------------------
/note Composition 2 : Dante: Hell, Purgatory & Heaven

Début mystique sur basse électro type post-apocalypse, pad d’orgue sinistre et épique, percu métallique, les orgues presque douces et lointaines dépeignent une scène un peu héroïque au ralenti, peut être un scène de barbarie en slow-motion. 1’34’’ ça se calme, puis transition en guirlande métallique, série de phrases tragiques avec 3 notes solennelles.
2’47’’ montée graduelle avec orgues lointaine mystérieuse un peu comme Interstellar CornFieldChase,
3’29’’ suspension a l’orgue, puis piano en écho fragile, cordes doucement épique, 4’19’’ bon gros cor et cordes héroïques, encore un scène de fin a la Gladiator ou LionKing (très Hans Zimmer en somme !) avec le triomphe du bien.
Hmm que dire du theme.. Les enfer sont assez pudiques mains subtils, et le paradis est un fin de film hollywoodien
;)

---------------------------------------------------------------------------
/note Composition 3 : Divine Comédie

Début soudain, chute de voix bien angoissante, tambour vaudou, grondement lointain, petit basse stylée, piano un peu plus proche, percu en œuf chic chic, le tout devient un peu plus familier et presque en boogie sympathique. Voix féminine lointaine, cloche fatale, ça semble bien dévasté et nostalgique, Le piano continue son histoire triste, in violon au son un peu en deca du reste continue l’ambiance de bad trip. Et voila c’est fini ! Bon, il faut croire que Dante n’a pas trouve la sortie du souterrain des enfers… d’où l’ambiance globale ;)
Blague a part, l’ensemble commence bien avec sa dissonance de notes tombantes, mais après ça devient trop conventionnel et prévisible dans le mineur.

---------------------------------------------------------------------------
/note Composition 4 : DanteAcousmatique

Montée de grondement, couronne d’éclats de verre, rire diabolique, voix de succubes, cris lointains, hurlement dark, guitare elec.. On se chie dessus copieusement ! /omagad You will daaaaaillle o_O On petit concert metallo pour poser l’ambiance. La foule hue le groupe comme complément de violence.
1’49’’ voila des son 8bits pour poser une ambiance encore plus matérialiste et oppressante de mécanique. Halètement, un enfant est ne au milieu de ce monde électronique.
2’49’’ il grandi dans la ville et les klaxons.
3’00’’ Le soleil me réveille, un brin d’espoir, englouti dans l’abondance désordonnée de la ville.
3’30’’ voila maintenant la foulé qui applaudi les mérites d’une vie malgré toutes ces passions nocives ? Le cœur bat et 3’50’’ nous emmène vers un Paradis de scintillements lumineux , avec voix africaine, encore un fois dans un style de Gladiator NowWeAreFree (ZImmer inspire !) et cette lumière vient s’entendre jusqu'à l’océan.

Très puissante palette d’émotion, avec un déluge d’évocations diverses. Je regrette juste le caractère un peu non-musical de la compo, avec beaucoup de bruitages. Mais au delà de ça, je trouve la profondeur des tableaux merveilleuse, surtout le purgatoire. Serait-ce la vie elle même, celle ou cet enfant innocent est submerge par les bruits et les machines, grandir au travers des passions et l’ivresse, semble se perdre, patauger dans cette vie suffocante, mais enfin rencontrer la reconnaissance de ses mérites après la mort, et la sérénité d’un au delà de lumière ?
Pour moi c'est le grand voyage de cette nocta, dans le fond comme la forme ! bravo

---------------------------------------------------------------------------
/note Composition 5 : Limbes

De beaux accords doux et complexes, qui me rappelle Final Fantasy VII en encore plus vaporeux.. on flotte dans les limbes, le purgatoire, oui on y est ! Le temps s’arrête, c'est doux, les repères sont perdus..
On a presque envie d’y rester plus longtemps, comme un lit agréable ou l’on veut fuir les soucis qui nous attendent au réveil. Une mélodie vient surplomber ces nappes. /roll
Très prometteur ! J’aurais aime voir l’enfer avant et le paradis après !

---------------------------------------------------------------------------
/note Composition 6 : Divine Comédie

Bon, comme l’a flairé le Chat Orange, c’est de moi. Il y a une certaine ressemblance avec ma compo FinDuMonde de la nocta 6 et l’ermite de l’Himalaya de la nocta 113.
Au début on a le theme de Dante avec une ambiance médiévale méditative, puis 2 petits messagers arrivent sur une descente indienne, pour commencer une danse fière, lourdement reprise dans ce travestissement de gloire pour la porte des enfers. Le mensonge se désagrège de lui même à 0’50’’ et les enfers éclatent au grand jour. 1’12’’ la roue des supplices tourne, le thème de Dante revient en plainte, puis en orgues majeures, et enfin mineures dissonantes, avec la note finale sur 1’40’’. Les couleurs des enfers sont construite sur le mode diminué, atour des 4 pôles Re Fa Lab Si.
Là commence la lente évaporation des âmes les moins souillées. La foule monte en lentes cohortes, régulièrement corrigée par ces mélodies de 3 notes, comme des anges venant apporter une leçon, un conseil, un encouragement. La procession brumeuse passe par diverses émotions dont la nostalgie, la langueur. Le chemin est long pour s’alléger, l’ébullition commence. 3’09’’ la lumière jaillit et les âmes les plus agiles entre dans la vraie gloire, sur une texture de Phillip Glass :) L'harmonie du paradis est en mode augmenté autour des 3 pôles Fa, La, Do#.
(Tout est réalisé avec les orgues de EatWest Symphonic Orchestra Silver edition)

---------------------------------------------------------------------------
/note Composition 7 : Divine Comédie

Entrée en filter fade in, assez dynamique, comme un jeu de course de voiture sur une autoroute nocturne (je ne peux penser qu’a Super Mario Kart) C’est un train d’enfer en un sens..
0’27’’ super suspension électro, puis rythmique complexe ouais !! On flotte en pleines limbes a nouveau :) J’aime beaucoup ce passage !
1’12’’ Boum ambiance rythmée et ensoleillée, le paradis a une touche pêchue et fraîche.
En 1 minute 48, bravo on a toutes les phases, a part peut être que les enfers manque d’horreur et de désespoir..
Tient les comptes
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2017 : 6ème(5ème)
Participations 2017 : 2(31)


Messages: 2464
Inscription: Mar Nov 07, 2006
Localisation: Pékin, Chine

Messagede Hugues » Mar Mar 07, 2017 10:15 pm

Désolé de ne pas avoir été trop présent sur les commentaires de cette Nocta.
Toutefois j'ai pris le temps d"écouter les morceaux et de lire les commentaires très détaillés.

Merci à Setzer qui a très bien compris mon propos.

j'ai beaucoup apprécié la compo de Webjey (j'allais dire comme d'ab,) mais mon vote ira à la compo de Setzer avec ces aspects dissonants de musique contemporaine.

Pour ma proposition, j'ai opté pour la forme de musique acousmatique que j'ai redécouverte récemment en m'y intéressant de plus près.
Comme quoi les goûts évoluent sans cesse, car j'avais, moi aussi, beaucoup de réticence à apprécier cette musique faite de bruits qui me semblaient décousus, je vous invite à en prendre connaissance sur Youtube avec : https://www.youtube.com/watch?v=w0ib-gr_dsy
par exemple....

et plus humblement quelques une de mes réalisations sur : https://www.youtube.com/channel/uckj3wd ... khtglxycew

Pour la prochaine Nocta, j'essaierai d'éviter de faire du bruit...

Merci à tous et bravo pour toutes ces compos.
à bientôt.
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2017 : 2ème(11ème)
Participations 2017 : 8(17)


Messages: 42
Inscription: Jeu Fév 11, 2016
Localisation: Saint Michel sur Loire 37130 France

Messagede Shadoko » Mer Mar 08, 2017 11:31 am

Hello ! Il faut vraiment que je prenne le temps d'écrire mes commentaires...
En attendant je vais voter pour la compo 6, où on retrouve le thème à tous les niveaux dans une écriture riche et maîtrisée :) Mention spéciale à la remontée du purgatoire avec cet éclaircissement très progressif qui fait des frissons dans le dos.
C'est en forgeant que l'on devient musicien - http://www.soundcloud.com/spotline
Flûte à nez
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2017 : 7ème(2ème)
Participations 2017 : 1(38)


Messages: 1030
Inscription: Sam Mar 24, 2007
Localisation: Montpellier

Suivante

Retourner vers Nv174 : La Divine Comédie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron