Solfège, rythme, notations, modes...

Messagede Shadoko » Mer Déc 31, 2008 11:55 am

Salut,
J'ai un peu de temps alors je vais faire un mini-inventaire de règles de construction et répartition d'accords. La plupart sont appliquées plus ou moins inconsciemment. Comme il n'y a besoin d'aucune notion de quoi que ce soit pour les comprendre, c'est à l'usage de tout le monde.

Astuce n°1 : Plus les notes d'un accord sont dans le grave, plus il faut les espacer

EX : Un accord tout à fait consonant dans le medium ex : Do-Mi-Sol est très désagréable quand il est placé groupé dans l'extrême grave. Pour savoir si un accord est bien placé, on s'en remet tout simplement à l'oreille attentive.

Voici toutefois comment je conçois l'équilibre :
/arrow En dessous du Si1 (extrêmes graves), que des unissons ou octaves.
/arrow De Si1 à Sol#2 (graves), on peut ajouter la quinte
/arrow De Sol#2 à Si2, les tierces
/arrow Au dessus du Si2, pas de restrictions tout est permis /banane
Ces indications sont des repères personnels, et ils peuvent être moins restreints , surtout quand l'accord n'est joué que rapidement.

Astuce n°2 : Continuité des accords

Les voix qui jouent les accords de votre morceau se doivent d'avoir un maximum de continuité. C'est loin d'être toujours le cas dans la musique actuelle, mais il faut de préférence que les notes qu'elles jouent bougent le moins possible. Je m'explique :
Image
Image
Je suis d'accord que jouer des accords parfaits à la chaîne en groupé comme sur le 1er exemple n'a rien de choquant ni de véritablement laid, mais à la longue ça fait vraiment plat.

Astuce n°3 : Renverser un accord

Prenons en exemple un accord de Do Majeur DO MI SOL. Do est appelé la note fondamentale de cette accord. Pour autant, la note placée en bas de l'accord ne sera pas forcément Do, il peut s'agir d'un MI : MI SOL DO, ou d'un SOL : SOL DO MI.
Ainsi :
Quand la fondamentale est placée en bas de l'accord, l'accord est dit à "l'état fondamental".
Quand la tierce est placée en bas de l'accord, l'accord est dit "au premier renversement".
Quand la quinte est placée en bas de l'accord, l'accord est dit "au second renversement".
Image
Voici ci dessus dans l'ordre l'état fondamental, le 1er et le 2ème renversement.

Bon savoir de quoi il s'agit c'est pas très utile, passons à la pratique.

Utiliser des renversements à la place de l'état fondamental n'est pas absolument nécessaire, mais cela permet d'éviter de faire des choses trop plates, en faisant varier la note de basse.

Si renverser les accords est très bienvenu, il faut l'éviter si la note de basse est jouée dans le très grave. En effet la faute aux harmoniques, une note de basse très grave a trop d'influence sur le reste de l'accord pour être autre chose que la fondamentale.
En exemple, jouer un accord de Do Majeur avec à la basse un Mi0 est assez déstabilisant alors qu'un Mi3, 2 voire 1 passera plutôt bien.

Voilà !
Si vous avez des remarques, commentaires, critiques hésitez pas !

Clément.
Dernière édition par Shadoko le Dim Mai 03, 2009 10:20 pm, édité 1 fois.
C'est en forgeant que l'on devient musicien - http://www.soundcloud.com/spotline
Flûte à nez
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2018 : 7ème(2ème)
Participations 2018 : 0(38)


Messages: 1030
Inscription: Sam Mar 24, 2007
Localisation: Montpellier

Messagede Mathieu Bolcato » Mer Déc 31, 2008 4:54 pm

Shadoko a écrit:Astuce n°2 : Continuité des accords

Les voix qui jouent les accords de votre morceau se doivent d'avoir un minimum de continuité. C'est loin d'être toujours le cas dans la musique actuelle, mais il faut de préférence que les notes qu'elles jouent bougent le moins possible. Je m'explique :
Image
Image
Je suis d'accord que jouer des accords parfaits à la chaîne en groupé comme sur le 1er exemple n'a rien de choquant ni de véritablement laid, mais à la longue ça fait vraiment plat.


Pour l'explication à ceux qui le veulent, ce qui fait sonner le tout "plat" est l'enchaînement de quintes.
Donc évitez ces quintes parallèles, et ça sonnera de suite plus fluide /wink
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2018 : 24ème(60ème)
Participations 2018 : 0(5)


Messages: 136
Inscription: Lun Oct 27, 2008
Localisation: Tours

Messagede Franck » Jeu Jan 01, 2009 5:22 pm

Je suis d'accord avec toi clément.

On peut ajouter que dans le 1er renversement, c'est à dire quand la tierce de l'accord est la basse, il ne faut pas doubler la basse à la melodie.

Cette démarche donne trop d'importance à la tierce ce qui alourdit l'ensemble. La tierce est une note faible de l'accord. On peut doubler la basse dans l'accord à l'état fondamental ou au 2ième renversement.

Ex :
Accord Mi (basse) - Do - Sol - Mi (soprano) -> pas bon
Accord Mi (basse) - Do - Sol - Do (soprano) -> bon
.sf2
Avatar de l’utilisateur
 
Classement 2018 : 4ème(8ème)
Participations 2018 : 0(32)


Messages: 1636
Inscription: Mar Nov 07, 2006

Retourner vers Théorie Musicale

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron